L’efficacité du dépliant est réelle, bien plus qu’on ne le croit. C’est pourquoi, il est un élément incontournable de toute stratégie commerciale offensive. En fait, c’est le succès même du dépliant qui fait, parfois, douter de son efficacité.

En effet, à trop en voir, le non spécialiste en arrive à croire qu’il est peu utile et que cela oblige à noyer le consommateur sous un flot de dépliants pour espérer le convaincre. Ce n’est pas ça du tout. Si le dépliant est si présent dans toute stratégie commerciale qui se respecte, c’est que les raisons pour y avoir recours sont nombreuses.

Il y en a au moins quatre qui nous paraissent essentielles.

 

Le dépliant « pousse » à la lecture de l’information commerciale

C’est son premier atout. Il est fondé sur ce qui fait la spécificité du dépliant : le pli. Le nombre de plis détermine le nombre de volets.

Et, chaque face d’un volet permet d’encadrer une information clef pour l’annonceur. Ainsi, pour un pli, on a deux volets. En général, on consacre le recto du premier volet à l’entreprise et le verso du second à la zone contact.

De sorte que le verso du premier et le recto du second sont réservés à l’offre commerciale. C’est simple et efficace.

 

Car, en un temps extrêmement réduit, l’annonceur fait passer un maximum d’informations à un consommateur naturellement blasé et saturé d’informations en tout genre. On parle d’ailleurs d’infobésité pour caractériser l’état dans lequel il se trouve habituellement plongé. Et, phénomène remarquable, cette transmission se fait, quasiment malgré lui.

En effet, il est très rare qu’une fois qu’il a un dépliant en mains, le consommateur n’ait pas le réflexe de le déplier. Et donc d’être « accroché », au moins, par une image et un message.

 

Grande diversité des dépliants adaptée à toute offre commerciale

On comprend que le mécanisme à l’œuvre ait pu donner lieu à une grande diversité de dépliants. Cette diversité constitue le second atout du dépliant. On peut, en effet, jouer sur plusieurs paramètres pour avoir le dépliant le plus adapté à ce que l’on veut faire.

Le nombre de plis, bien sûr, mais pas seulement. On peut y ajouter, notamment, le type de pliage, le format et la qualité des finitions.

 

une grande diversité de dépliants.
Une grande diversité de dépliants.

 

Plus le dépliant comporte de plis, plus il a de volets. Un dépliant avec deux plis offre six volets, avec trois plis, huit volets. On peut toujours en faire davantage, mais un trop grand nombre de volets rend la lecture rapidement fastidieuse.

Si on éprouve le besoin d’avoir un grand nombre de volets, mieux vaut passer à la taille au-dessus et faire une brochure

 

Le type de pliage peut être également un moyen de se différencier. Le pliage le plus courant est le pliage roulé. Le consommateur ouvre son dépliant comme un livre. Mais, il y a deux autres sortes de pliage qui peuvent être intéressants pour un annonceur : le pliage en accordéon et le pliage en fenêtre.

En effet, ils donnent un aspect plus ludique au dépliant. Cela dit, ils sont moins polyvalents que le pliage roulé.

 

Évidemment, un dépliant peut être fait en plusieurs formats. Le format le plus utilisé est le format A4, 2 plis, « à la française ». Mais, on trouve aussi des dépliants au format A3 et au format A 5.

Le premier va bien avec le pliage en fenêtre, le second a l’avantage d’être le plus économique.

Quant aux finitions, elles permettent de jouer avec la qualité du papier en fonction de son grammage et l’utilisation de différentes qualités d’encres.

 

Une fabrication du dépliant économique et rapide

Un dépliant peut être rapidement conçu et tout aussi rapidement réalisé. Il existe de nombreux modèles de dépliants dont il ne suffit que de changer les principaux termes et illustrations. C’est ce que proposent la plupart des sites d’impression en ligne.

En s’adressant à eux, on peut donc travailler sur un dépliant à tout moment, 24 h/24 et 7J/7. 

 

Une fabrication du dépliant économique et rapide
Une fabrication du dépliant économique et rapide

 

On peut naturellement préférer un design personnalisé. Un petit nombre de ces sites proposent un accompagnement par un studio graphique. Quoi qu’il en soit, pour profiter d’une bonne synergie entre les différents documents commerciaux, on a tout intérêt à respecter les consignes de la charte graphique, si elle existe, ou tout du moins, de ne pas s’éloigner de ce qui constitue « l’air de famille » de l’annonceur.

Par ailleurs, compte tenu de la très grande fréquence des impressions de dépliants, ceux-ci peuvent être imprimés à très bon compte par les imprimeries bien équipées. C’est le cas, là aussi, d’un certain nombre de sites d’impression en ligne qui bénéficient des plateformes techniques de ces imprimeries professionnelles.

 

Une distribution très facile

Il y a trois façons de distribuer un dépliant. Cette plasticité est une des raisons qui expliquent sa popularité. La formule la plus utilisée est celle du boîtage. Autrement dit, en faisant appel, par exemple, à des entreprises spécialisées dans la distribution de journaux gratuits dans les boîtes aux lettres.

Une autre façon qui a les faveurs des annonceurs consiste à faire du street marketing. Il s’agit d’organiser la distribution des dépliants dans la rue, dans des endroits stratégiques, comme par exemple, une sortie de métro, ou à l’occasion d’évènements, ou encore, sur les pare brises des véhicules stationnés sur un parking.

 

Une distribution très facile
Une distribution très facile

 

On peut aussi en faire un élément de base de la publicité sur le lieu de vente, la PLV. C’est notamment l’utilisation préférée des promoteurs d’attractions touristiques. En général, les dépliants présentant leur attraction sont positionnés sur des présentoirs installés dans les points de vente de la filière Horeca. C’est-à-dire, les hôtels, les restaurants et les cafés.

Autre exemple, dans le même ordre d’idée ou d’utilisation, celui des salons professionnels. Il est rare qu’un stand soit dépourvu de présentoir. Et qui dit présentoir, dit dépliant.

Enfin, un dépliant au format adapté peut toujours être aussi envoyé par la poste dans le cadre d’un mailing bien ciblé.

 

En bref

Le dépliant est un des moyens les plus adaptés pour dynamiser une action commerciale. Il est facile à concevoir et facile à réaliser. D’autant que toutes les opérations que cela nécessite peuvent être faites, sans peine et à tout moment, via un site d’impression en ligne. Par conséquent, il peut être rapidement disponible et mis en circulation.

Certes, il en est de même pour le flyer. Mais, un dépliant peut être beaucoup plus élaboré qu’un flyer. Comparativement à un dépliant, un flyer reste basique. Pour la bonne et simple raison, qu’il n’offre qu’un recto et un verso. Ce qui fait que sa durée de vie est, en général, très courte. Mais, bien adaptée à une action occasionnelle.

 

dépliant 3 volets
45€ les 100 dépliants 3 volets

 

Rien de tel pour un dépliant. En effet, il est plus durable et de ce fait, mieux à même de participer à la relance ou au soutien d’une activité. A court et à moyen terme.

Il convient cependant de ne pas en faire un substitut à une brochure. Un dépliant trop chargé devient vite contre-productif.

De sorte que l’idéal, est d’intégrer le dépliant dans un set de documents commerciaux. Le flyer pour annoncer une promo ou un événement, le dépliant pour rappeler les points forts d’une offre commerciale et la brochure pour indiquer dans quel contexte s’inscrit l’offre commerciale.

C’est-à-dire, par exemple, par quelle entreprise, avec quelles valeurs, et par quelle équipe, cette offre est faite. La durée de vie de la brochure est, naturellement, la plus longue des trois documents faisant partie du set.

Enfin, le coût de chacun de ces documents commerciaux doit être apprécié au regard des gains qu’il peut permettre d’obtenir en termes de chiffre d’affaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *