Comment préparer une brochure, tout le monde se pose la question quand il s’agit d’approfondir une communication d’entreprise. On attend tout de la préparation d’une brochure pour une communication réussie.

Une belle image, des arguments vendeurs et de la… durabilité. Autrement dit, il faut qu’elle dure. Tout cela est un peu vrai. Quand elle est réussie.

Mais, remettons d’abord les choses en perspective. Une brochure est un élément clef de l’outbound marketing.

Du moins en apparence. Certes, en l’occurrence, il s’agit d’un imprimé publicitaire et la finalité des imprimés publicitaires est de « pousser » les prospects et clients à venir à la rencontre de l’entreprise.

C’est ce qui se passe avec les flyers et les affiches. Sauf que la brochure est plutôt remise au prospect quand il est déjà entré en contact avec l’entreprise.

 

La brochure, outbound ou inbound marketing ?

Et là, le contexte ressemble furieusement à celui de l’internaute qui recherche une information sur internet et qui clique sur les coordonnées d’un site web que lui propose Google sur sa première page. La suite dépend de l’attrait qu’exerce sur lui la landing page du site dont l’objectif est de « tirer » le prospect vers les autres différentes catégories du site.

L’optimisation de ce contact client est le domaine de l’inbound marketing que l’on réduit souvent à celui du digital marketing et aux réseaux sociaux. Or, du fait de ses conditions de diffusion, une brochure peut être pensée comme un élément de l’inbound marketing à part entière. Et c’est ce qui peut faire la différence entre une brochure banale et une brochure « vendeuse ».

inbound marketing
Inbound marketing . attraction de la clientèle

Ce préambule a une double conséquence. La première qui est qu’on ne peut pas se lancer dans la conception d’une brochure sans y avoir réfléchi le temps qu’il faut.

Se lever le matin, et décider, tout d’un coup, au moment de prendre sa douche, qu’il faut, le plus vite possible, faire une brochure, n’est sûrement pas la bonne approche.

La seconde conséquence, c’est que dès lors que beaucoup de temps a été consacré à la conception de la brochure, il faut aussi consacrer du temps pour que la réalisation soit à la hauteur de la conception. Ces deux grandes étapes conditionnent la création d’une brochure papier pour une communication réussie.

 

Comment préparer la conception d’une brochure pour une communication réussie

Bien concevoir une brochure dans un esprit d’inbound marketing suppose d’une part, qu’elle soit correctement positionnée dans l’ensemble de la stratégie marketing, d’autre part, que son contenu respecte un « chemin de fer » précis et réfléchi. 

La brochure, un élément important de la stratégie marketing

Une stratégie marketing combine un grand nombre de paramètres. Certains sont fondamentaux tel que le choix du positionnement d’un produit, d’autres font partie de ce qu’on peut appeler la logistique marketing.

De ce point de vue, en effet, on est plus dans le domaine de la tactique que dans celui des grandes orientations générales. C’est là que se situe la brochure comme outil de communication.

 

prospection commerciale stratégie et tactiques pour acquérir de nouveaux clients
Stratégie et Prospection commerciale via brochure

Au sein de cette catégorie qui comprend de nombreuses sous-catégories, la brochure occupe une place privilégiée. Elle fait partie de ces imprimés publicitaires, de cette sous-catégorie incontournable qui constitue une large part des travaux d’impression des imprimeurs professionnels.

Cette place, elle la doit à son niveau intermédiaire. Placée entre les flyers, dépliants et les catalogues ou albums, elle remplit, en effet, une fonction centrale pour ce type d’outil de communication.

 

Quel est le contenu d’une brochure ?

Ce contenu est déterminé par le « chemin de fer » pensé par l’équipe marketing de l’entreprise. On le formalise par une série de pages ou de post-it épinglés sur un mur ou un tableau.

Ou encore sur un écran d’ordinateur. Dans ce cas, il suffit de multiplier les glisser-déposer avec autant de clics de souris.

Tout en respectant l’ordre d’apparition de chaque page dans la future brochure. Chaque page développe un thème précis.

Le chemin de fer ainsi créé permet d’avoir une vue d’ensemble de la brochure en cours de réalisation. Il comprend trois grandes parties d’importance inégale en volume : la page titre, les pages arguments et la page contact.

 

Page titre d’une brochure

C’est à elle que revient la mission de délivrer le message principal. En quelques mots.

Elle correspond évidemment à la page de première de couverture. S’y ajoute, en général, une photo ou une illustration dont le but est d’appuyer visuellement le message.

page titre d'une brochure
Améliorer la composition de votre brochure

 

Pages arguments de la brochure

Elles constituent les pages intérieures. Comme une brochure n’est pas un catalogue, il ne s’agit pas d’y détailler chaque article ou chaque service proposé par l’entreprise.

L’important ici est de re-situer dans la relation-client chacune des catégories auxquelles ces produits ou services appartiennent. Autrement dit, quel est le besoin du client, en quoi la proposition catégorielle de l’entreprise peut le satisfaire, et pourquoi elle est unique.

Le tout accompagné d’images.  Autant que nécessaire.

 

Page contact d’une brochure

C’est la dernière de la brochure. Ce n’est pas la moins importante.

On doit veiller plus particulièrement à donner les bonnes informations pour entrer en contact avec l’entreprise ou s’y rendre. En outre, il convient d’avoir des CTA (Call To Action) suffisamment incitatifs pour que le lecteur se décide à montrer concrètement son intérêt pour les propositions de l’entreprise.

A noter qu’il est également conseillé que la page titre comporte un ou plusieurs CTA.

 

Comment préparer la réalisation d’une brochure ?

Avoir une idée précise de ce que l’on veut dire et pourquoi on veut le dire détermine les modalités de réalisation de la brochure qui va servir de support. Naturellement, impossible de ne pas tenir compte des inévitables limites budgétaires pour tout exercice de ce type.

Mais, sans entrer dans les détails, il existe des méthodes éprouvées qui permettent de savoir quelle enveloppe budgétaire on peut lui consacrer.

Cela dit, la réalisation d’une brochure nécessite qu’on soit bien au clair sur son format et sa qualité.

 

Le format d’une brochure

La forme d’une brochure, son épaisseur, c’est ce qui alimente la première impression ressentie par le lecteur. Vient tout de suite après la mise en page de la brochure. Or, chacun sait que la première impression compte énormément. Au point qu’elle peut être définitive.

 

  • Types de format

En général, le format d’une brochure est soit un format A 5 soit un format A 4. Le premier correspond à la dimension 29,7 cm x 21 cm, le second à la dimension 42 cm x 29,7 cm.

D’autres formats sont possibles comme les formats A6 ou DL. L’orientation de la brochure peut être soit celle du portrait, soit celle du paysage.

 

  • Nombre de pages

Le nombre de pages d’une brochure est variable. Il est limité par les modalités du brochage.

Autrement dit, par la mise en place des agrafes.  En principe, deux pour une brochure de 8 à 64 pages.

 

  • Prise en compte des marges

Voilà une chose à laquelle les concepteurs ne pensent pas toujours. Ce sont les fonds perdus.

En effet, quand on transmet les fichiers à l’imprimeur, il faut bien veiller à rajouter des marges supérieures à 3 mm en plus du format retenu. Pour un format A 4, il faut ainsi transmettre un fichier avec une dimension, par exemple, de 30,3 cm x 21,6 cm.

Faute de ces marges supplémentaires, la mise en page de chacune des pages peut être tronquée au moment de la finition. Effet négatif garanti !

 

La qualité d’une brochure

La qualité d’une brochure dépend, principalement, de plusieurs paramètres et notamment, du choix de l’impression, du papier, de la typographie, de la couleur et des illustrations.

 

  • Les brochures faites à la maison

Grâce aux nombreux logiciels de PAO existant on peut facilement créer les fichiers qui seront transmis ensuite à une imprimerie professionnelle. Parmi les plus utilisés, citons, par exemple, Adobe illustrator, Indesign, Photoshop ou tout simplement Open office.

Ils sont si efficaces qu’on peut être tenté d’aller jusqu’au bout des opérations et imprimer soi-même la brochure, à la maison. C’est là que les choses peuvent se corser.

Le rendu peut être carrément exécrable. Cela tient aux autres paramètres qui font la qualité d’une brochure.

 

  • Choix du papier et de la typographie

Le choix du papier est loin d’être neutre. De même que le choix de la police de caractères.

Le papier est source de sensations. Rien à voir avec un écran.

Il a des odeurs et son toucher peut être très différent d’un papier à l’autre. Quant à la police de caractères, elle peut donner une allure glamour à un document.

Ou au contraire un côté très sérieux. Sur ce dernier point, il suffit de mettre côte à côte la une d’un journal comme Le Monde et celle d’un magazine comme Gala ou Voici.

 

  • Choix des couleurs et des illustrations

Les couleurs véhiculent une signification qui leur est propre. Elles correspondent, bien sûr, chacune à une longueur d’onde spécifique.

Mais, surtout, elles s’accompagnent de références culturelles et symboliques particulières. Sur ce plan, par exemple, la signification du vert n’est pas la même que la signification du blanc.

Quant aux illustrations, malgré la commodité que procurent les captures d’écran tirées d’une bibliothèque d’ordinateur ou les photos de smartphones, il faut savoir que leur impression peut être très aléatoire. Dans ce domaine, si on veut une impression de brochure de qualité, il faut veiller à ce que l’image ait une résolution d’au moins 300 DPI.

 

Comment préparer une brochure pour une communication réussie

Une communication réussie est une communication qui se traduit en nombreux leads pour reprendre une terminologie du digital marketing. Autrement dit, c’est celle qui se traduit en contacts clients.

On peut avoir l’impression d’avoir bien fait les choses pour répondre à la question comment préparer sa brochure. On peut la trouver belle, mais si elle ne se traduit par aucun contact, c’est que quelque chose d’essentiel lui manque. Pour éviter cela, il n’est pas inutile de se faire conseiller par des professionnels des arts graphiques.

comment imprimer une brochure recto verso d'excellente qualité
comment imprimer une brochure recto verso d’excellente qualité

Beaucoup d’entre eux, comme PrintBasPrix proposent un accompagnement d’expert à leurs clients et, en tout cas, offrent des modèles tout prêts. Il ne reste plus alors qu’à les modeler selon ses besoins.

Cependant, reste que préparer une brochure pour qu’elle soit réussie, c’est préparer une brochure qui sait transmettre avec efficacité tout ce que représente l’entreprise. Ce qui n’exclut pas un dernier conseil.

Indépendamment de toute la créativité dont on peut faire preuve pour faire cette transmission, elle doit être d’une qualité rédactionnelle irréprochable. Pour cela, mieux vaut éviter de saupoudrer les textes remis à l’imprimeur de fautes de grammaire.

Et si on manque de confiance à ce niveau, ne pas hésiter à recourir à des logiciels de correction comme, par exemple, Antidote.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *