Quand on pense communication et publicité, cela nous évoque tout de suite la stratégie des entreprises commerciales. Pourtant, les associations humanitaires ont également besoin de communiquer sur leur action.

Distribuer des dépliants présentant leur travail est un bon moyen de se faire connaître du grand public. Voici comment s’y prendre pour réaliser un dépliant d’association humanitaire.

 

Quelle communication pour une association humanitaire ?

L’importance de la communication

C’est un constat : le monde va mal. Le rôle des associations humanitaires est de venir en aide bénévolement aux populations démunies, en France et à l’étranger. Leur fonction est primordiale, que ce soit lors de catastrophes humanitaires (séisme, inondation, guerre, déplacement de populations…) ou dans la vie de tous les jours (pauvreté, sans-domicile-fixe, malnutrition…).

 

Il existe de très nombreuses associations humanitaires et ONG qui collaborent parfois entre elles. La plupart font l’objet de subventions de la part du gouvernement et/ou de dotations de leurs adhérents.

Toutefois, ce n’est bien souvent pas suffisant pour pouvoir assurer toutes leurs actions d’aide et de secours. La solution ?

Communiquer pour se faire connaître du grand public. Il s’agit d’un véritable effet boule de neige : plus une association est réputée, plus elle attire les donateurs et les bénévoles. 

 

Établir un plan de communication

Les associations humanitaires ne savent bien souvent pas comment s’y prendre pour communiquer efficacement sur leurs activités. Pour remédier à cela, il est important d’établir un plan de communication.

Ce document rédigé par les principaux membres de l’association permettra de créer un plan d’action efficace sur le court, moyen et long terme. Pour commencer, il faut pouvoir identifier précisément les besoins de l’association humanitaire.

Manque-t-on de moyens :

  • Financiers ?
  • Humains ?
  • Logistiques… ?

Les objectifs doivent être clairs et leurs progrès doivent pouvoir être mesurés en temps réel.

L’association humanitaire doit ensuite réfléchir à sa cible et au message qu’elle veut lui faire passer. Elle devra ensuite faire le point sur le budget dont elle dispose et sur les personnes volontaires pour mener à bien ce plan, selon leurs compétences et leur disponibilité.

Un calendrier sera créé pour se fixer des deadlines. Régulièrement, l’association devra faire le point sur l’avancée du plan de communication et sur les actions entreprises.

 

Les supports de communication à utiliser

Pour mettre en place son plan de communication, l’association humanitaire doit s’interroger sur les moyens à employer. Il y a plusieurs solutions :

  • La presse écrite (articles, publi-communiqués ou annonces).
  • Les spots radio ou télé.
  • L’envois de mails/newsletters/messages SMS (nécessite d’avoir une large base de données d’adhérents).
  • Les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat…).
  • La publicité print.

Arrêtons-nous sur la publicité print. Utiliser des flyers, brochures, affiches, et tracts est une excellente solution pour communiquer à un large public.

L’investissement au niveau budgétaire n’est pas énorme, pour des résultats garantis. Un simple flyer n’est peut-être pas suffisant pour tout le contenu à exposer.

Par contre, un dépliant d’association humanitaire est une très bonne option. Contenant deux pages ou plus, il est à la fois concis et exhaustif. On peut le distribuer dans la rue, le laisser à disposition dans des salons, des boutiques, des stands…

 

Individualiser son message

Pour toucher le public, une stratégie intelligente consiste à attirer l’attention sur le cas d’une personne en particulier. C’est assez triste, mais la recrudescence de catastrophes humanitaires a pour effet de « blaser » le public.

Celui-ci s’habitue à lire des comptes-rendus terribles dans les médias et perd en empathie et en sensibilité. Les chiffres dramatiques (comme par exemple « 8,8 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté en France ») ne suffisent pas.

Alors, comment faire pour y remédier ? En montrant que les drames peuvent toucher le monde.

Faire le portrait d’une personne démunie est un excellent moyen de toucher la corde sensible du public. En s’identifiant à celui ou celle qui a tout perdu, le lecteur se sent beaucoup plus concerné.

 

Individualiser son messages su le dépliant d'association humanitaire
Individualiser son messages su le dépliant d’association humanitaire

 

Le message est simple : cela pourrait arriver à vous, à un membre de votre famille ou même à votre voisin de palier. Il faut mettre un visage et un nom sur la masse anonyme des populations dans le besoin.

 

Faire preuve de créativité

Bien souvent, les associations humanitaires ne disposent pas de beaucoup de budget. C’est d’ailleurs pour cela qu’elles communiquent, pour essayer d’attirer de nouveaux adhérents qui pourront donner de leur temps ou de leur argent. Impossible donc de se lancer de grandes campagnes de communication coûteuses.

Que faire pour pallier le manque de moyens ? La réponse est simple : faire preuve de créativité !

On peut pour cela s’inspirer du street marketing et réaliser des actions qui interpellent directement le public. Faire de la publicité sans moyens implique d’avoir beaucoup d’imagination et de trouver la ou les idées brillantes qui feront la différence.

Il est intéressant de s’inspirer des autres associations humanitaires, tout en veillant à bien se démarquer de ses « concurrents ». Tous les membres de l’organisation sont invités à soumettre leurs idées pour un résultat à la hauteur.

 

Créer des événements médiatiques

Une des meilleures solutions pour communiquer efficacement, c’est de créer des rendez-vous avec le public. Les associations humanitaires devraient toutes organiser des événements médiatiques régulièrement.

L’intérêt est double : attirer l’attention des médias qui relayeront son message et présenter son activité au public. On a tous en tête des grandes opérations de communication comme le Téléthon, le Sidaction ou encore la campagne des Restos du Cœur.

Sans aller jusque là, il est possible de faire parler de soi avec des moyens plus limités. Organiser une journée portes ouvertes, un stand de sensibilisation dans la rue, une buvette, un appel aux dons…

Il faut miser sur le côté exceptionnel d’un événement pour amener les gens à s’intéresser à l’association humanitaire. 

 

citation Bernard Kouchner
Bernard Kouhner est médecin de profession et fondateur de l’ONG Médecin sans frontière

 

 

« L’information et l’humanitaire sont les remèdes contre les douleurs extrêmes »

Bernard Kouchner, homme politique

 

Quelles informations dans un dépliant d’association humanitaire ?

Les textes que vous allez choisir sont primordiaux pour que votre message soit bien délivré. Voici les différents points à retenir :

  • Un titre accrocheur

Le titre est un des éléments les plus importants de votre dépliant. Il doit être court et incisif pour capter l’attention du public.

N’hésitez pas à faire un CTA (call to action) pour interpeller le lecteur. Cela peut être par exemple sous la forme d’une question ou d’une phrase à la forme impérative.

A titre d’exemple :

    • « Connaissez-vous la situation en Ouganda ? »
    • « Savez-vous que VOUS pouvez aider ? »
    • « Soyez actif et aidez ceux qui en ont besoin », etc.

Le but est d’inciter le public à prendre le dépliant pour en savoir plus.

 

  • Le message essentiel

Même si vous avez beaucoup de choses à dire, tâchez de ne pas trop vous disperser. Focalisez-vous sur un message essentiel que vous voulez faire passer : la connaissance d’un fléau méconnu du grand public, un appel aux dons ou encore une journée portes ouvertes.

Votre texte principal doit être structuré autour de ce message. Pour les informations complémentaires, prévoyez des encadrés par exemple.

 

  • Des textes agréables à lire

Vos rédactionnels doivent être clairs, facile à comprendre et bien écrits. N’hésitez pas à demander l’aide d’un rédacteur professionnel si aucun membre de votre association n’est très à l’aise avec l’écriture.

Les textes de votre dépliant doivent remplir deux caractéristiques essentielles :

    • Etre factuel

N’avancez pas de faits ou de chiffres sans être sûr de votre source. Il faut à tout prix éviter de faire de la désinformation, même non intentionnellement.

Votre association humanitaire doit être un modèle de référence pour le public.

 

    • Dégager de l’émotion

Au-delà des faits bruts, sachez émouvoir vos lecteurs. L’humanitaire n’est pas un domaine banal, comme n’importe quel commerce pourrait l’être.

Il faut faire ressentir à travers vos mots la détresse des populations démunies et faire comprendre au public à quel point son aide est essentielle. Sans tomber dans le larmoyant, n’hésitez pas à dégager de l’émotion.

 

  • Les détails et coordonnées

C’est bien beau de distribuer des dépliants, mais ce sera inutile si personne ne sait comment entrer en contact avec votre association. N’oubliez pas les informations essentielles : adresse postale, numéro de téléphone, adresse mail, site internet, réseaux sociaux…

Si vous faites un appel aux dons ou aux bénévoles, expliquez dans le détail les conditions et la démarche à suivre.

 

Quelle forme pour un dépliant d’association humanitaire ?

Pas besoin d’utiliser un logiciel coûteux et compliqué, vous pouvez très bien créer votre dépliant sur Word.  Si vous avez plus de moyens et des bonnes connaissances techniques, utilisez un logiciel de PAO (publication assistée par ordinateur) plus performant.

 

Les illustrations

Les images doivent être choisies avec soin. En effet, ce sont elles qui accrochent l’œil en premier, comme le savent bien ceux qui créent des dépliants touristiques ou événementiels.

Suivez l’adage « Une image vaut mieux que mille mots ». Dans le cas d’un dépliant d’association humanitaire, il est évident qu’il vaut mettre en valeur l’action de l’organisme avec des photos.

Si dans votre texte vous évoquez quelqu’un ayant besoin d’aide, placez impérativement un portrait photographique à côté. Le public est beaucoup plus touché par le regard et l’expression d’une personne que par son témoignage écrit.

Vous pouvez aussi mettre des photographies des membres de l’association au travail ou des portraits de personnes déjà secourues. Assurez-vous que les photos ne font pas trop « amateur » et qu’elles sont de très bonne qualité. Les services d’un photographe professionnel ne seront pas de trop.

 

L’aspect général

Créez une maquette sur une feuille au crayon pour vous donner une idée du résultat escompté. Vous devez positionner les encarts « texte » et « image » de manière à ce que cela soit harmonieux.

Réfléchissez au design général de votre dépliant avant de commencer à le créer sur votre ordinateur. Vous ne savez vraiment pas comment vous y prendre ?

Faites confiance à un graphiste dont c’est le métier de concevoir des supports print. Ainsi, vous serez sûr de ne pas commettre d’impair.

 

aimer et aider via le dépliant d'association humanitaire
Aimer et aider puis le transmettre à travers le dépliant de votre association humanitaire

 

 

« Après le verbe « aimer », « aider » est le plus beau verbe du monde »

Bertha von Suttner, lauréate du prix Nobel de la paix en 1905

 

Comment imprimer un dépliant d’association humanitaire ?

Pour imprimer votre dépliant, le mieux est de passer par un service en ligne. En effet, cela vous permettra de sélectionner vos options de personnalisation et de demander un devis en quelques clics.

Votre commande sera livrée directement dans les locaux de votre association, prête à être distribuée. Sélectionnez un imprimeur qui propose un travail de qualité, afin de ne pas nuire à la réputation de votre organisme, mais qui ne facture pas trop cher.

Voici les points à décider avant d’imprimer votre dépliant d’association humanitaire :

  • Le format

Vous devrez choisir entre un dépliant de deux, trois ou quatre pages. Tout dépend du nombre d’informations que vous devez insérer dans le document.

Sachez toutefois que faire le choix du format d’un dépliant de deux pages vous coûtera moins cher à l’impression. Pour le système de fermeture, vous pouvez opter pour un dépliant à plis roulés ou à plis accordéon.

 

  • Le papier

Au sujet du papier, vous devez choisir entre un 90, 135, 250 ou 350 grammes couché mat ou brillant. Sachez que plus le grammage du papier est élevé, plus il sera résistant et de bonne qualité… mais plus il sera onéreux.

A vous de trouver le bon compromis entre solidité et économie.

 

  • Les dimensions

 

Plusieurs options de dimensions de dépliant s’offrent à vous :

Même chose : vous devez choisir en fonction de la quantité d’informations, de la qualité des photographies et de votre budget. Gardez toutefois en tête qu’un petit format de dépliant est plus facile à emporter avec soi.

 

  • Les finitions

Vous pouvez opter pour un pelliculage afin de donner un aspect soigné et rigide à votre dépliant. Il peut être appliqué sur le recto-verso ou uniquement sur le resto.

Choisissez un pelliculage mat plutôt que brillant afin d’éviter le côté « tape à l’œil ». L’effet Soft Touch est intéressant pour rendre votre dépliant doux au toucher.

Toutefois, ne craquez pas pour l’effet dorure à chaud. C’est très joli sur une carte de visite ou un flyer de soirée, mais cela peut décrédibiliser le pendant humaniste et humble de votre association.

Essayez Printbasprix.com pour imprimer votre lot de dépliants d’association humanitaire : vous serez satisfait du résultat !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *