C’est un procédé traditionnel. Il suffit de penser aux couvertures en cuir de livres anciens ou précieux pour s’en souvenir. Aujourd’hui, d’un point de vue marketing, c’est un procédé indispensable, quand on veut donner une touche luxueuse ou unique à un document.

D’autres procédés existent pour appliquer du doré sur un support papier, mais rien ne vaut la dorure à chaud. Comme le procédé nécessite une préparation particulière, il faut savoir l’utiliser à bon escient. Par suite, il est recommandé d’avoir une approche graphique pour en optimiser pleinement les effets.

 

La dorure à chaud  définition

C’est une finition

En effet, la dorure à chaud intervient après les opérations d’impression. Et, elle peut s’appliquer sur tout type de support. De préférence, plutôt épais. Par conséquent, on fait de la dorure à chaud sur du papier couché, du carton, du carton contre collé épais, du cuir, du bois, ou encore du plastique ou du verre.

De plus, la dorure à chaud peut parfaitement se combiner avec du gaufrage ou un papier pelliculé.

 

C’est une technique d’estampage à haute température

Elle nécessite la fabrication d’un cliché ou d’un tampon. Autrement dit, d’une matrice. En fer ou en zinc, elle est faite sur mesure, car elle reproduit la forme à imprimer.

A partir de là, on glisse, entre la matrice et le support à imprimer, une feuille de métal or ou argent, dont la température est portée jusqu’à 200 degrés. C’est pourquoi on parle aussi de marquage à chaud.

C'est une technique d'estampage à haute température
C’est une technique d’estampage à haute température

Puis, on presse fortement, jusqu’à 3 tonnes, la matrice sur le support à finir. On dit alors qu’on vient frapper le papier. D’où le léger débossage que l’application de la matrice laisse sur le papier.

 

La dorure n’est pas que d’or ou d’argent

Le procédé est surtout utilisé pour valoriser un support avec ces deux couleurs, mais il peut l’être aussi avec d’autres couleurs, comme le cuivre, le rouge, le vert, le bleu ou encore le violet. Ces couleurs prennent alors un aspect métallisé qui donne un effet singulier et « classe » au document imprimé. A noter que c’est également de cette façon qu’on imprime un hologramme.

 

Impression dorure à chaud

L’impression avec une  dorure à chaud donne un aspect luxueux ou unique à un support. Incontestablement, elle facilite la captation de l’attention des clients. C’est donc un élément important, notamment, dans le choix d’un packaging.

 

Dans quels cas utiliser la dorure à chaud

En général, on utilise la dorure à chaud pour valoriser un nom, une marque, un logo ou un évènement. La technique permet ainsi de relier la symbolique de l’or et de l’argent à ce que représente le nom, la marque, le logo ou l’évènement :

  • Un produit dont le nom est imprimé en lettres dorées à chaud ne peut être qu’un produit de luxe.
  • Une marque dont le nom est apposé en lettres dorées ou argentées sur tous les supports qu’elle utilise évolue forcément dans l’univers du luxe.
impression or
impression or
  • Un nom patronymique imprimé en lettres d’or ou d’argent souligne le souci de qualité de celui ou de celle qui le porte.
  • Un évènement comme des noces d’or ou d’argent ne peut que faire l’objet de faire-part avec des lettres d’or ou d’argent.

 

Un emploi qui doit être maîtrisé

Quand on a recours à la dorure à chaud, on peut être tenté de survaloriser le document à imprimer. Puisqu’on veut faire un document luxueux, pourquoi, en effet, ne pas faire le maximum qu’on puisse faire dans ce sens.

Pourquoi ne pas multiplier les finitions à caractère luxueux ? 

Comme, par exemple, une typographie en relief ou l’application généralisée d’un vernis ?

En fait, la dorure à chaud, surtout si elle est faite à partir d’une feuille métallique or ou argent doit s’inscrire dans un environnement graphique d’une grande sobriété. Le vrai luxe n’aime pas la multiplication de ce qui peut apparaître comme des colifichets ou des artifices sans intérêt.

C’est pourquoi, il n’est jamais inutile de se rapprocher de graphistes professionnels pour obtenir le design le plus adapté à ce que l’on veut faire. Et cela d’autant plus que le document à réaliser est complexe.

 

 A quoi sert la dorure ?

Comme on l’a indiqué précédemment, la dorure à chaud peut s’appliquer sur beaucoup de supports, du papier au plastique, en passant par le carton, le cuir ou le bois. Mais, elle est d’usage fréquent pour la réalisation d’imprimés de luxe sur papier haut de gamme tels que, par exemple :

On peut aussi s’en servir pour faire des impressions plus basiques, mais qui permettent de marquer une différence, comme des étiquettes adhésives.

 

Impression dorure à froid

Ce peut être une alternative à la dorure à chaud. Elle consiste à encoller avec une colle spéciale les éléments que l’on veut « dorer ». Une fois que cette colle est sèche, on pose sur les parties encollées une feuille de dorure. Puis, comme dans la dorure à chaud, on presse. Reste à retirer rapidement la feuille de dorure.

Cette technique n’est pas sans rappeler la dorure à la feuille ou la dorure à la détrempe utilisée par les artisans d’art pour poser, notamment, par martelage et par mixtion, de l’or ou du cuivre sur des supports  comme, par exemple, des cadres, des boiseries, des icônes ou du métal.

Évidemment, pour faire encore plus simple, on peut utiliser de la bronzine ou un pantone 871. Ça donne l’impression de la dorure, mais cela en reste tout de même loin.

Procédé traditionnel, pensons aussi à la dorure au mercure pour les bronzes antiques,  la dorure à chaud a toute sa place dans la production de documents imprimés de grande qualité. A plus forte raison, quand on peut bénéficier des facilités offertes par une imprimerie en ligne adossée à une imprimerie professionnelle installée en France depuis de nombreuses années. Cela évite de recourir, par exemple, à des procédés de substitution comme le choix d’une encre dorée ou argentée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *