Imprimer une carte de visite n’est pas un péché capital, mais doit respecter les codes en usage


Vous le savez bien, ou vous devriez le savoir, imprimer une carte de visite est indispensable. Que ce soit dans la vie personnelle, ou dans la vie professionnelle. Et mieux même, il est souhaitable d’avoir une carte de visite appropriée à chaque occasion.

Cela en fait beaucoup dans la vie professionnelle. Et, naturellement, nettement moins, dans la vie personnelle. C’est une question d’habitude.

Pour un professionnel, ne pas avoir de carte de visite appropriée à donner à un interlocuteur, ce n’est vraiment pas terrible sur le plan relations publiques. A titre personnel, donner une carte de visite, c’est immédiatement perçu comme un signe de qualité.

  • Alors comment s’y retrouver ?
  • Comment avoir la bonne carte de visite, au bon moment ?
  • Comment ne pas y sentir comme un fumet de péché capital ?

Eh bien, justement, la liste des 7 péchés capitaux, fort connue, n’est-ce pas, constitue un excellent guide pour avoir la carte de visite qu’il faut, au moment qu’il faut.

 

1 – L’orgueil : Pas de carte ou une carte de visite en toute simplicité ?

On vient de le dire, une carte de visite n’est pas un « truc » pour faire bien. C’est un élément incontournable de la panoplie de tout professionnel. Que ce soit « à la ville » ou « aux champs ».

Idem à titre personnel. La carte de visite, c’est la carte d’identité de tous les jours. Celle qu’on peut laisser autant que de besoin. Nul orgueil là-dedans. Rien que du « pratico-pratique ».

 

 Pas de carte ou une carte de visite en toute simplicité
Pas de carte ou une carte de visite en toute simplicité

 

Mais, évidemment, il est recommandé de ne pas la surcharger. Pas besoin d’y mettre tout son pedigree. En effet, une carte de visite doit rester une carte de visite.

Ce n’est pas un mini CV. Inutile donc d’en faire trop. Par conséquent, pour la plupart des circonstances, une carte de visite pas chère suffit. D’autant que cela permet d’en avoir un nombre suffisant et de les renouveler souvent.

 

Carte de visite pas chère
Carte de visite pas chère avec livraison offerte !

 

Car, rien de pire que de donner une carte de visite qui a trainé pendant des semaines dans un portefeuille ou qu’on cherche, sans la trouver, en farfouillant, piteusement ou rageusement, dans son sac.

 

2 – L’avarice : une carte « cheap » ou une carte de visite respectueuse ?

Avoir une carte de visite pas chère dans son jeu de cartes de visite, ce n’est pas faire preuve d’avarice, car même une carte de visite pas chère est une carte de visite de grande qualité quand elle est imprimée par un imprimeur en ligne comme PrintBasPrix. C’est son organisation et son imprimerie high tech qui lui permet de proposer des prix hyper compétitifs.

Non, une carte de visite qui souligne l’avarice de son détenteur, c’est une carte de visite imprimée « à la maison », sur du mauvais papier et dont les bords ont été découpés « à la main ». La réalisation n’est effectivement pas coûteuse et peut se faire dans l’heure. Enfin, quand même ! Quel manque de prévoyance quand on sait qu’aujourd’hui, on peut recevoir ses cartes de visite, moins de 24 h après les avoir commandées !

 

Carte de visite professionnelle envoyée en express
Carte de visite professionnelle envoyée en express

Ou encore quel mauvais calcul de croire qu’en faisant sa carte de visite « à la maison « , on fait des économies ! Ah certes, si on a besoin de 10 cartes de visites, on n’en a que 10. Ce n’est pas les 100 minimum de toute commande passée auprès d’un imprimeur de cartes de visite.

Oui, mais cette impression « à la maison » a, de toute façon,  un coût. Et, c’est sûr, elle produit un effet désastreux auprès de la personne à qui on la donne. Laquelle va se sentir, un tantinet, méprisée. Imaginez une seconde la tête que ferait un japonais ! Et, ça, c’est très, très, loin d’être gratuit.

 

3 – La paresse : Une carte jamais finie ou une carte de visite personnalisable facile à faire ?

Oui, mais faire imprimer une carte de visite, quel pensum ! Vous ne trouvez jamais le temps pour vous en occuper. C’est tellement peu de chose par rapport à tous ces autres problèmes que vous devez régler et qui ne peuvent être réglés sans vous.

Et puis, vous êtes perfectionniste et vous en êtes fier. A juste titre. Vos réalisations plaident pour vous.

 

Sauf que, reconnaissez-le, on vous reproche parfois de privilégier la perfection à l’action. On comprend votre souci. Mais, une carte de visite, si elle se doit d’être bien faite, n’est quand même pas destinée à être encadrée dans un musée.

 

Impression carte de visite personnalisable
Impression carte de visite personnalisable

 

C’est un objet usuel. Pratique. Disponible. Savez-vous que PrintBasPrix a des modèles de carte de visite personnalisable, tout prêts, avec un beau pelliculage, qu’il suffit simplement de renseigner ?

 

4 – La colère : une carte agressive ou une carte de visite spectaculaire ?

La vie est certes un combat. Vos concurrents ne vous font aucun cadeau. Mais, pas en permanence ! En tout cas, pas au moment de l’échange des cartes de visite.

Une carte de visite, c’est, à l’origine, une carte qui annonce une visite ou qui marque un passage. Ce n’est pas un acte de guerre, mais, bien au contraire, un acte de sociabilité ou de connivence.

 

 

Par conséquent, avant d’imprimer une carte de visite comme si elle était un drapeau à brandir à la tête d’un régiment, mieux vaut y réfléchir à deux fois, et à faire en sorte qu’elle ne heurte pas inutilement les personnes à qui elle va être donnée. Et si vous voulez absolument vous démarquer ? Pensez tout simplement à faire une carte de visite spectaculaire. A PrintBasPrix, on a tout ce qu’il faut pour vous y aider.

 

5 – La gourmandise : une carte « touffue » ou une carte de visite qui se concentre sur l’essentiel ?

Rappelons-le. Une carte de visite n’est pas un catalogue. Bien sûr, vous aimeriez que l’on sache, immédiatement, tout ce que vous savez faire.

Vous êtes prêt à vous jeter goulûment sur tout projet et pour cette raison vous voulez imprimer une carte de visite qui soit le reflet de votre « générosité ». Pas sûr que ce soit une très bonne idée. Comme le dit le dicton  » Qui trop embrasse, mal étreint ».

 

Carte de visite recto-verso

 

Donc, faites un choix. Indiquez seulement votre point fort. Vous en avez plusieurs, c’est vrai, mais, vous aurez tout le temps de le faire savoir lors d’un entretien avec votre contact.

Si vous avez du mal à choisir parmi toutes vos qualités, demandez conseil à une personne qui vous connaît bien. Demandez-lui ce qu’elle en pense. Et à partir de là, choisissez le modèle de carte de visite qui convient le mieux pour illustrer votre point fort.

Ou encore, si vraiment vous avez plein de choses à dire, faites imprimer une carte de visite recto-verso.

 

6 – L’envie : une carte « enflée » ou une belle carte de visite qui ne trompe pas ?

L’envie est mauvaise conseillère. L’herbe du jardin du voisin paraît toujours plus verte. Il peut être tentant « d’augmenter » une carte de visite pour mieux impressionner la personne à qui elle est remise.

 

carte de visite avec dorure à chaud
Jolies carte de visite avec dorure à chaud.

 

Pour montrer qu’en définitive l’herbe de son jardin est au moins aussi verte que la sienne. Certains secteurs d’activité, très concurrentiels et où règne une relative opacité dans les intitulés professionnels favorisent cette tentation. Cela marche souvent.

Comme l’a écrit Umberto Eco, mais il s’agit là d’une observation bien banale :

La caractéristique principale des gens, c’est qu’ils sont prêts à tout croire.

Cependant, gare à l’imposteur, une fois qu’il est découvert. Il perd alors toute crédibilité. Autrement dit, une carte de visite se doit d’être vraie. Mais, rien n’interdit de l’enjoliver avec, par exemple, le design d’une carte de visite de luxe personnalisable.

 

“La caractéristique principale des gens, c'est qu'ils sont prêts à tout croire.”
“La caractéristique principale des gens, c’est qu’ils sont prêts à tout croire.”

 

7 – La luxure : une carte « limite » ou une carte singulière de bon aloi ?

Certaines cartes de visite débordent de l’égo de leur propriétaire. Leur photo y est souvent en bonne place. Sourire aguicheur, pose avantageuse, retouches « photoshop », et texte de présentation à l’avenant.

Ce n’est guère utile. Une carte de visite n’est qu’une carte de visite. Indispensable, certes, mais, néanmoins, limitée. Elle se doit de rester dans les limites de ce que les usages autorisent.

 

Le risque, en passant outre, est de créer une image qui peut dépasser le propriétaire de la carte de visite et dont il peut avoir du mal ensuite à se débarrasser. On ne peut pas tout faire avec un document personnel comme la carte de visite.

Dans le doute, mieux vaut s’abstenir et choisir d’imprimer une carte de visite sélectionnée parmi les nombreux modèles disponibles. D’autant que certains comme la carte de visite à chevalet, la carte de visite double ou la carte de visite à coins arrondis permettent de bien se singulariser, tout en restant soft.

 

En résumé

On le voit on peut faire des cartes de visite sans tomber dans aucun des 7 péchés capitaux. La méthode à suivre est simple.

  • En tout premier, ne pas croire, un instant, qu’une carte de visite n’est pas utile et que ça fait orgueilleux. Il faut même en avoir plusieurs modèles et en nombre suffisant. On ne donne pas une carte de visite professionnelle, par exemple, à l’occasion d’un évènement familial.

Et inversement. On fait, également en sorte d’avoir toujours des cartes de visite à portée de la main et en bon état.

 

  • Ensuite, un peu à la mode japonaise, on comprend qu’en donnant une carte de visite, c’est aussi une part de soi que l’on donne. C’est pourquoi elle est très codifiée. En tout cas, c’est assurément une représentation de ce que l’on est.

Donc, on est attentif à sa réalisation et aux conditions dans lesquelles on la donne.

 

  • Enfin, on se sert des 7 péchés capitaux pour vérifier qu’on évite bien les écueils qui peuvent nuire à son efficacité. Cette carte de visite est-elle, par exemple, trop « cheap », trop vantarde, trop touffue, trop sexy, etc. ?

Se poser la question, c’est avoir la réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *