Voilà un exercice plus redoutable qu’il n’y paraît. Comment échapper aux formules toutes faites et ne pas tomber dans le piège des formulations faussement drôles ou originales ? Il peut être tentant de s’en remettre aux formules « wagon » envoyés par email. Cela peut paraître mieux que rien et le job est fait. 

Oui, mais qu’en est-il exactement ? D’où vient cet usage ? Comment s’y prendre au mieux ? Avec quels textes ?

 

 D’où vient l’usage de la carte de vœux ?

 

Il n’est pas si ancien que ça. Bien sûr, on peut toujours trouver des coutumes qui y ressemblent chez les romains ou chez les chinois, voire même, sous l’ancien régime en France. Cela dit, le plus simple, c’est de s’en remettre aux explications habituelles des historiens et d’en revenir à ce monsieur Henry Cole, citoyen britannique, qui envoya, en 1843, les premières « Christmas cards » de l’histoire.

Cette carte ;  en fait, une petite lithographie, conçue par un certain John Calcott Horsley, est également contemporaine du premier timbre-poste et lui est, sans aucun doute, liée. Henry Cole qui avait le sens pratique a, simplement, su tirer parti, avant bien d’autres, des innovations que constituaient, pour l’époque, le timbre-poste et la lithographie. Il a su, avec bonheur et succès, les adapter à son usage personnel.

 

 

Il le fit de manière attrayante et audacieuse, le tout, avec humour.

Pour la petite histoire, une des cartes de cette première série, adressée à la grand-mère et à la tante de Henry Cole, et qui le représente avec sa famille, vient d’être vendue aux enchères pour 22 000 livres sterling. Cela en fait la carte postale la plus chère au monde.

Plus de 150 ans après, la « Christmas card » s’est démultipliée à l’infini.  Chaque année, elle alimente un inévitable déluge qui inonde, comme une mousson, entreprises et familles. Comme il est impossible d’y échapper, on pourrait y voir, sinon, un regrettable manque de considération , mieux vaut s’efforcer de savoir comment s’y prendre.

 

Imprimer une carte de vœux maintenant

 

Comment s’y prendre au mieux avec son texte de carte de vœux ?

 

D’une certaine façon, Henry Cole détient toujours la clef de l’exercice.  Il convient donc de toujours garder présent à l’esprit que la « Christmas card »,  devenue « carte de vœux »,  se doit d’en conserver les traits, qu’il a su lui donner dès l’origine. 

Une carte de vœux, quelle que soit sa forme, doit ainsi toujours pouvoir être associée à une image attrayante qui exprime la confiance, l’audace, la charité ou tout simplement, un sourire.

carte de voeux

Les formules actuelles pour adresser ses vœux aux membres de sa famille, à ses amis, à ses clients, à ses partenaires, à ses collaborateurs ou à sa hiérarchie sont innombrables. Elles sont, de toute taille, de format « print » ou web, « chargées » ou minimalistes, et ont une tonalité extrêmement variable.

Elles peuvent, ainsi, aller des simples souhaits, de santé, de bonheur et de prospérité, envoyés en nombre par e-mail, à la carte unique, de grand format, avec des phrases manuscrites, adressée, dans une belle enveloppe et avec un joli timbre, à un quelqu’un à qui l’on veut témoigner un respect particulier.

 

textes de carte de vœux 2019
L’enjeu de la carte de vœux peut être important pour l’intensité d’une relation

 

 

L’important est de choisir la bonne formule, en fonction de ses destinataires et d’y adapter les principes si bien définis, dès le début, par Henry Cole. C’est toujours possible, pour peu qu’on y réfléchisse.

 

Quels textes choisir ?

 

Il existe de nombreux sites spécialisés qui proposent des listes de textes de vœux, tout faits, en fonction du type de destinataires et du style souhaité. Cela facilite grandement la tâche. Il convient toutefois de faire attention à ne pas tomber dans le travers de la copie d’une formule originale reprise par beaucoup d’autres. Effet négatif garanti !

Cependant, rien n’empêche de s’inspirer de ces textes pour créer son propre texte, proche évidemment, mais bien à soi.

Ces textes peuvent être classés en plusieurs grandes catégories. Il y a des textes de vœux classiques, des textes de vœux humoristiques, des textes de vœux à caractère religieux et des textes de vœux particulièrement originaux.

 

Les textes de vœux classiques

 

Ils concernent principalement les envois en grand nombre, quel que soit le mode d’envoi. La plupart du temps, ils sont pré-imprimés et accompagnés d’une formule de politesse manuscrite, quand ils sont en mode « print ».

 

textes de carte de vœux classique
Nos textes de carte de vœux classique

 

 

En général, ils se contentent de suivre le schéma classique suivant :

J’ai le plaisir de vous adresser, à l’occasion de cette nouvelle année 2019, mes meilleurs vœux de santé, de bonheur et de prospérité, pour vous-même et vos proches.

 

Suivant le degré de proximité avec les destinataires, le premier segment du texte peut être remplacer par le nom et /ou la fonction de l’expéditeur :

 

 Jean Domenc a le plaisir …  ou  Jean Domenc, directeur commercial, a le plaisir …

 

Si on est inspiré, on peut y ajouter une citation d’un auteur classique qui fait sens pour soi. On peut aussi recourir à la source inépuisable que constituent les haïkus, voire même, en composer un pour la circonstance. Ce sont de petits poèmes japonais. Ils ne comprennent que trois vers seulement, mais très expressifs. Comme par exemple, ce haïku, de Yasmina Sénane :

 L’hiver attendra

A l’heure des retrouvailles

Désir de s’aimer

Evidemment, un tel haïku accompagnera plutôt des vœux adressés à des personnes pour lesquelles on éprouve une réelle sympathie …

 

Les textes de vœux humoristiques

 

Ils peuvent aussi concerner des envois en grand nombre et dans les mêmes conditions que précédemment. Cependant, il faut veiller à ce qu’ils ne risquent pas de froisser les destinataires. On ne réagit pas tous de la même façon à l’humour.

Ce qui fait rire ou sourire l’un, n’aura aucun effet sur tel autre, voire même, lui déplaira.

 

humour dans son texte de carte de vœux
Et si l’on mettait un peu d’humour dans son texte de carte de vœux

 

 

Pour un envoi en grand nombre, mieux vaut donc se contenter, dans ce cas, d’un humour facile et acceptable par tout le monde. Cela peut donner le texte suivant :

 Je fais court, mais tout y est. Bonne année 2019 et surtout, bonheur et santé !

 

Pour des destinataires que l’on connaît bien, et en nombre limité, le texte peut être le suivant :

 2018 est terminée ! Ce n’est pas trop tôt ! Y en avait marre de cette année ! Vive 2019 ! Bonheur, Santé et Prospérité, à toutes.s !

 

Quoiqu’il en soit, dans un contexte professionnel, BtoB ou BtoC, ce type de textes doit vraiment être en rapport avec la culture de l’entreprise. S’il peut convenir sans peine quand l’expéditeur est une entreprise de farces et attrapes, il convient beaucoup moins bien quand cette entreprise vend des produits financiers ou des assurances.

 

 

Les textes de vœux à caractère religieux

 

Il y en a de deux sortes : religieux, à proprement dit ou plus largement, spirituels.

Ils s’adressent, essentiellement, à des destinataires dont on connait les convictions dans ce domaine. Ils ne sont pas particulièrement appropriés, sauf exception, dans un cadre professionnel, où une certaine neutralité est de mise.

Cela dit, mieux que d’autres, ils permettent de faire ressentir la confiance et la charité qu’à l’aube d’une année nouvelle, l’expéditeur souhaite partager avec ses destinataires. Comme, par exemple, dans le texte suivant :

Que cette nouvelle année nous aide à avancer sur le chemin de la foi et de la charité. Puisse-t-elle être l’occasion et la source d’une lumière renouvelée dans nos vies.

 

Suivant la nature des liens qui lient l’expéditeur au destinataire, il peut accentuer la tonalité religieuse ou spirituelle de ses vœux.

 

Imprimer ces textes sur mes cartes de vœux

 

Les textes de vœux « originaux »

 

Ils tiennent surtout leur originalité de la forme qu’on leur donne. Ces textes conviennent rarement dans un cadre professionnel.  Ils peuvent, néanmoins,  illustrer, au passage, un savoir-faire technique.  Les destinataires peuvent y  être sensibles.

Un freelance, spécialisé dans le montage vidéo, peut profiter de la période des vœux pour se rappeler, avec audace, au bon souvenir de ses clients ou prospects. Il peut, par exemple, leur envoyer une clef USB basique, mais néanmoins personnalisée.  Le destinataire pourra y voir et y entendre l’enregistrement de ses vœux et surtout, y apprécier sa maîtrise technique.

Tous les destinataires ne feront pas l’effort de mettre la clef USB dans leur lecteur.

 

Cependant, ils apprécieront toujours le geste, et au pire, conserveront la clef comme un cadeau personnel. Ce n’est pas si mal.

Il y a plus simple, mais plus banal dans l’originalité.  On pense à ces cartes de vœux musicales et animées, à envoyer par e-mail, que proposent d’innombrables sites spécialisés.  A la longue, au bout de la cinquième ou sixième carte reçue, cela peut être lassant …

 

En bref,

et à y réfléchir de près, la période des vœux peut se révéler plus compliquée qu’on ne pensait. On peut craindre, finalement, de se tromper et de commettre, malencontreusement, un impair.  On peut tout simplement être en panne d’inspiration.

Dans un cas comme dans l’autre, la manière la plus simple de résoudre le problème est, peut-être, de s’en remettre au savoir-faire d’un imprimeur professionnel. Il peut toujours imprimer de jolies cartes personnalisées et uniques.

Quoi qu’il en soit, comme le rapporte dans son journal, avec humour, Jules Renard  :

 Je vous apporte mes vœux. – Merci. Je tâcherai d’en faire quelque chose.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *