Le secteur immobilier est un poids lourd de l’économie française. Il représente près de 10 % de son PIB. Par ailleurs, il emploie, dans l’un ou l’autre de ses grands métiers, plus de 2 millions de personnes.

Ces dernières années, ce secteur a largement profité de la baisse des taux d’intérêt et de son attrait constant pour les investisseurs. Fin 2018, on comptabilisait ainsi près d’un million de transactions réalisées au cours des 12 derniers mois.

Le durcissement des conditions économiques générales, enregistrées au cours de l’année 2019, pourraient bien remettre en cause un schéma de développement jusque-là très favorable. Cette perspective va avoir pour conséquence d’accroître le degré de concurrence entre les différents acteurs du marché.

 

Il faut donc s’attendre à un accroissement de leurs dépenses promotionnelles et à un renouvellement de leurs différents outils de communication. Il est vrai que la carte de visite est d’apparence bien modeste par rapport à d’autres outils plus complexes. Mais, c’est un outil traditionnellement privilégié. En effet, elle est le marqueur irremplaçable de la relation entre le professionnel de l’immobilier et son client. Même si les cartes de visite du secteur donnent l’impression de dire toutes la même chose. Car, en réalité, elles sont extrêmement diverses et donnent des indications précieuses sur la qualité du service qui peut être rendu.

Dans un contexte hautement concurrentiel, il est par conséquent conseillé aux professionnels de l’immobilier de se doter d’une carte de visite bien adaptée à leur métier. Elle doit, notamment, faire sens pour leurs clients. Et, elle doit, bien sûr, leur permettre de se démarquer de leurs concurrents.

 

Indications données par une carte de visite d’agent immobilier

D’une manière générale, les professionnels de l’immobilier se répartissent dans 8 grands secteurs d’activité : l’architecture, l’ingénierie, l’investissement, la promotion, la gestion immobilière, la construction, l’urbanisme et l’aménagement. L’agent immobilier est le professionnel de l’immobilier dont le champ d’intervention est le plus vaste.

Il peut recouvrir plusieurs de ces grands secteurs. Par exemple, il peut à la fois proposer des produits financiers adossés à de l’immobilier, avoir une activité de promoteur et faire de la gestion immobilière classique. Le tout sous des intitulés fonctionnels très divers. En outre, le statut sous lequel il opère est extrêmement variable selon qu’il est indépendant, franchisé, salarié et en société ou pas.

 

carte de visite immobilier sortir du lot
Un carte de visite immobilier…pour sortir du lot 😉

 

Le titre ou la fonction à retenir pour une carte de visite d’agent immobilier

La carte de visite d’un agent immobilier doit contribuer à instaurer une relation de confiance avec les clients en ayant le souci d’être facile à décrypter et conforme à la réalité. En effet, les clients ont tendance à confondre les métiers. De sorte qu’ils attendent les mêmes services de professionnels pourtant bien différents. Il est, par conséquent, important d’indiquer clairement à quel titre intervient le professionnel de l’immobilier.

La gestion immobilière est le cœur du métier d’agent immobilier. Elle peut être assurée par un agent immobilier, mais aussi par un mandataire immobilier, un agent commercial ou un négociateur immobilier.

Il convient de rappeler que si un agent immobilier et un mandataire immobilier travaillent en agence, raison pour laquelle on dit que ce sont des « vitrés« . Il n’en est pas de même des agents commerciaux et des négociateurs immobiliers qui n’ont pas d’agence proprement dite. C’est pourquoi ce sont des « non vitrés« . Les différences ne s’arrêtent pas là.

Les mentions obligatoires d’une carte de visite d’agent immobilier

Un agent immobilier a des obligations d’ordre public que n’ont pas les autres professionnels intervenant comme lui dans le domaine de la gestion immobilière. Il doit, notamment, faire apparaître, sur tous ses documents commerciaux, le numéro de sa carte professionnelle. Celle-ci lui a été délivrée par la chambre de commerce et d’industrie territoriale, après contrôle de ses capacités et de ses garanties. Sans elle, il ne peut exercer son activité.

 

Un immeuble de carte de visite immobilière avec mention légale
Un immeuble de carte de visite immobilière avec mention légale

 

Par conséquent, les autres professionnels agissent sous couvert de la carte professionnelle d’un agent immobilier et sous sa responsabilité.

De plus, si le professionnel intervient au nom d’une société, il lui faut en indiquer le numéro d’immatriculation au RCS, autrement dit, le Siren. C’est forcément le cas pour un agent immobilier.

Le nom et les coordonnées sur une carte de visite d’un agent immobilier

Pour entretenir le lien de confiance crée avec un client, la carte de visite d’une agence immobilière ne peut pas être neutre et impersonnelle. Elle donne nécessairement le nom et le prénom du professionnel avec qui les clients sont en contact. Sans cette identification, une carte de visite n’est pas rassurante. A plus forte raison dans le domaine immobilier. En effet, les engagements financiers y sont toujours élevés. Et pour de longues durées.

Par ailleurs, la zone contact se doit d’être détaillée pour pourvoir être joint facilement. Elle comprend, bien sûr, l’adresse postale, le numéro de téléphone et la boîte mail. Les deux premières données peuvent être utilement complétées.

Si l’adresse postale est différente de celle de l’agence, il convient d’ajouter cette dernière ou de la privilégier. Le numéro de téléphone est de préférence celui du téléphone mobile complété, le cas échéant, du numéro d’un téléphone fixe. On peut y ajouter aussi le numéro de transmission de fax. L’existence d’un fax est souvent le signe d’un équipement bureautique relativement fourni et donc d’une agence installée depuis longtemps.

Quant à la boîte mail, il est préférable qu’elle soit liée à un nom de domaine faisant ressortir l’activité du possesseur de la carte de visite immobilière. Son absence peut, éventuellement, être mal interprétée. D’autant que l’achat d’un nom de domaine personnalisé représente un coût minime. Sans oublier de la faire suivre ou précéder par le site web, s’il y en a un.

 

Dans l’immobilier, se démarquer de ses concurrents grâce à sa carte de visite

On peut se démarquer de ses concurrents avec sa carte de visite en jouant sur quatre paramètres :

Recto et verso

Il faut réserver le recto de la carte de visite immobilier aux informations principales. Le nom et les coordonnées. On peut y ajouter une photo ou un logo. Le choix d’une photo est toujours à double tranchant si c’est celle d’un visage ou d’un immeuble. Elle classe inévitablement dans une catégorie. Le choix d’un logo est plus neutre. Néanmoins, un logo fait partie d’une signalétique globale. En général, il est porteur d’une signification qui peut avoir fait l’objet d’études marketing très fouillées.

 

Le verso est de deux sortes. Tout d’abord, il peut être libre de toute impression. Dans ce cas, il fournit un espace commode pour y inscrire des informations de circonstance. Par exemple, une date de rendez-vous, l’adresse d’un lieu à visiter ou encore les coordonnées d’un contact particulier. Mais, il peut aussi être imprimé. En général, on réserve l’impression d’un verso, par exemple, au dessin d’un plan d’accès, à la photo d’un programme immobilier ou à une citation.

 

 

Verticale ou horizontale

Le format habituel d’une carte de visite est de 8,5 cm de longueur pour 5,5 cm de large. L’impression se fait généralement dans le sens de la longueur. Comme pour une carte bancaire dont elle a la dimension. Elle se range, d’ailleurs, dans le portefeuille ou le porte-cartes de la même façon. Cependant, une manière simple de la rendre originale est de l’imprimer verticalement. La largeur devient alors la base de la carte et sa longueur devient la hauteur.

carte de visite agent immobilier horizontale
Carte de visite agent immobilier horizontale

 

Attention, une carte imprimée verticalement ne s’organise pas comme une carte imprimée horizontalement. Il est souvent plus difficile d’y mettre toutes les informations souhaitées.

Sur cette base, horizontale ou verticale, les imprimeurs comme PrintBasPrix offrent de nombreuses possibilités selon, par exemple, l’épaisseur du papier, la typographie utilisée pour le texte ou encore un gabarit avec des coins carrés ou arrondis. A noter que le choix parmi ces possibilités va largement dépendre de la nature des transactions immobilières effectuées par l’agent immobilier. Comme on peut le voir plus précisément ci-après.

Mais, notons d’ores et déjà qu’un agent immobilier faisant des transactions moyennes se chiffrant en millions d’euros aura une carte de visite plus luxueuse qu’un professionnel dont les transactions moyennes se chiffrent plutôt en milliers d’euros. Une manière d’afficher le luxe et donc le standing de l’agent immobilier est notamment d’adopter une typographie en relief et dorée.

 

 

Chargée ou minimaliste

Une carte de visite peut suivre les tendances annuelles de la publicité. L’époque actuelle fait ainsi la part belle aux tendances minimalistes et éco-responsables. Le principe à retenir est que « less is more« . Autrement dit, on fait passer plus de choses en disant peu qu’en voulant en dire beaucoup.

Less is more
Simple et facile

Et puis, quand l’écologie et la protection de l’environnement concentrent toutes les attentions, c’est se mettre au diapason du sentiment général que d’adopter un mode de présentation économe. Attention, économe ne veut pas dire économique ou « cheap »et dans bien des cas est synonyme d’élégance et de prix élevé .

Cependant, on peut également jouer sur la densité de la carte de visite. L’approche est pratiquement opposée au minimalisme. Il s’agit là de montrer son sérieux par la densité typographique de la carte de visite. Une carte bien remplie ne peut qu’appartenir à un professionnel dont les journées sont aussi bien remplies. C’est un signe de sa réussite et donc de la satisfaction de ses clients.

 

Originale ou traditionnelle

On peut sortir du modèle standard de la carte de visite et lui donner un tour très personnel et original. C’est notamment bien venu quand il s’agit de souligner le caractère exceptionnel d’une opération. Journées portes ouvertes, promotion spéciale, ou plus simplement, saison d’hiver ou d’été, la carte de visite peut aussi être un élément qui s’associe pleinement à un évènement particulier.

A l’extrême, la carte de visite peut devenir un goodie. Certaines cartes de visite peuvent ainsi être plantées ! Parce qu’on a pu y insérer, par exemple, un tapis de graines à semer !  D’autres peuvent incorporer des encres à gratter et donner l’occasion de gagner tel ou tel produit ou avantage destiné à promouvoir l’entreprise du titulaire de la carte. Mais, sans aller jusque-là, la carte de visite peut être double, avoir un format chevalet ou de carte de fidélité. Ou être simplement personnalisée.

 

L’emploi de la carte de visite

Une carte de visite n’est pas un objet anodin. Elle est un élément indispensable de toute démarche professionnelle. Quel que soit le domaine dans lequel elle intervient, qu’il s’agisse de commerce ou de finance, elle est le signe visible de l’appartenance à une entreprise. Ce lien privilégié entre un professionnel et son entreprise que symbolise la carte de visite impose un certain nombre d’obligations.

Au Japon, par exemple, elles sont très strictes et très codées. Les cartes de visite s’y échangent selon un rituel très précis. Sans doute en raison de l’animisme propre à la société japonaise. C’est le rituel du Meshi.

 

rituel du Meshi échange de carte de visite immobilier
Rituel du Meshi échange de carte de visite immobilier.

 

Notez que même en dehors du Japon, il est toujours recommandé de le suivre, dès lors que la relation professionnelle implique un ressortissant japonais. La carte de visite est d’ailleurs tellement ritualisée au pays du soleil levant que même lorsque le salarié d’une entreprise est amené à la quitter, il lui est demandé d’y laisser toutes ses cartes de visite.

En Occident, on est loin de telles pratiques. Mais, on peut s’en inspirer pour éviter les situations où la carte de visite produite peut paraître bien « fatiguée »ou carrément figurer aux abonnés absents. Autrement dit, on n’a jamais trop de cartes de visite. Il faut en renouveler constamment le stock pour qu’elles ne paraissent pas défraîchies et en avoir toujours une sous la main quelle que soient les circonstances.

Cela est d’autant plus facile que des sites on-line comme PrintBasPrix permettent d’en imprimer des jeux d’excellente qualité et pas cher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *