La flexographie est un procédé d’impression. Bon, très bien, mais en quoi est-il différent des autres procédés, et ils sont nombreux, et à quoi ça peut-il servir de savoir comment ça marche quand on est simple utilisateur. Certes, certes, mais on sait qu’une impression offset n’a pas les mêmes avantages qu’une impression numérique.

Et inversement. En bref, grande série égal offset, petite série égal numérique. Basique, mais efficace.

Et l’impression flexographique, dans tout ça ? Rien à voir, justement, avec l’offset et le numérique.

 

Définition de la flexographie

La flexographie, comme son étymologie le rappelle, c’est la combinaison d’une plaque à graver souple et d’une graphie à imprimer en relief. Somme toute, on n’est pas loin de la typographie des origines et de ses caractères amovibles. Pour être honnête, tout cela reste encore bien vague.

Alors, il est bien plus simple de se dire que la flexographie est un procédé d’impression qui fonctionne comme un gros tampon encreur.

 

Fonctionnement de la flexographie 

Pour que ça marche, il faut que le gros tampon encreur soit encré comme il faut et que le cylindre qui lui dépose l’encre avec délicatesse puisse le faire à partir d’un encrier bien placé à côté de lui. Bon, plutôt que de tampon encreur, mieux vaut quand même parler de cliché. C’est ce dernier qui reprend le visuel à imprimer. Et pour ça, on fait appel à la photogravure.

Les choses se corsent quand on veut faire une impression en quadrichromie. Enfin ; tout est relatif. En effet, il faut préparer un cliché pour chaque couleur à passer.

De plus, chaque texte gravé sur le cliché l’est à l’envers pour être imprimé à l’endroit sur le support choisi. Heureusement, c’est moins compliqué que ça n’a l’air !  A noter que pour ce qui est de l’encre, on a le choix entre une encre à l’eau, une encre à solvants ou une encre UV. 

 

Fonctionnement de la flexographie 
Fonctionnement de la flexographie

 

La flexographie, à quoi ça sert ? 

D’une manière générale, la flexographie, c’est bien quand on veut faire imprimer des étiquettes, des sacs plastiques pour boutique ou des emballages alimentaires. Surtout, quand on veut faire de petites ou de moyennes séries. Cela revient moins cher et c’est plus écologique. Et surtout, c’est très rapide.

 

La flexographie, à quoi ça sert ? 
La flexographie, à quoi ça sert ?

 

De plus, l’encre y est distribuée de manière mesurée et elle peut même être recyclée. En outre, les sacs plastiques biodégradables, imprimés dans ces conditions, peuvent être labellisés Ok compost EN 13432. Un « plus »évident quand la protection de l’environnement est une priorité comme elle l’est aujourd’hui.

Par ailleurs, l’impression flexographique rend les couleurs beaucoup plus éclatantes qu’une impression numérique, par exemple. Enfin, le procédé est parfait pour l’impression de photos.

Comment faire pour choisir une impression flexographique ? 

Le mieux est évidemment de bien choisir son imprimerie. Une impression flexographique nécessite des équipements spécialisés comme, par exemple, les imprimeuses flexo à éléments séparés hors ligne de la marque UTECO. Et, naturellement, qui dit machine spécialisée, dits conducteurs de machine formés dans les règles de l’art pour les mettre en oeuvre. 

 

Comment faire pour choisir une impression flexographique ? 
Comment faire pour choisir une impression flexographique ?

 

D’autant que les imprimeuses flexo permettent de faire des finitions sur presse. Ce qui, bien évidemment, ne s’improvise pas. A noter, également, que si les photos passent bien en flexographie, c’est beaucoup moins vrai pour les dessins.

Ces derniers peuvent, en effet, poser de redoutables problèmes de calage. On touche là aux limites de l’impression flexographique.

 

Ce qu’il faut retenir de l’impression flexographique

A chaque besoin d’impression correspond, pratiquement, un procédé d’impression particulier. La généralisation des équipements d’impression « à la maison » ou « au bureau » pourrait laisser croire qu’il n’y a rien de plus facile que d’imprimer un document et que tout n’est au fond qu’une question de quantité.

 

Ce qu'il faut retenir de l'impression flexographique
Ce qu’il faut retenir de l’impression flexographique

 

On se rend vite compte qu’il n’en est rien. Pour des rendus correspondant aux attentes et des coûts réellement maîtrisés, rien ne vaut le recours à un imprimeur professionnel. Selon le travail demandé, il est, en effet, le plus à même de sélectionner le procédé d’impression le plus adapté. Que cette demande lui parvienne directement ou par le biais d’une plateforme en ligne. 

Pour ce qui est de l’impression flexographique, c’est incontestablement celle qui permet d’imprimer, de manière qualitative et au meilleur coût, des étiquettes, des emballages alimentaires, des cartons ondulés ou encore des sacs plastiques. Et, quand on doute de ce qu’il faut faire, le mieux, c’est encore de contacter les spécialistes.

2 comments

  1. J’étais à la recherche pour comprendre le fonctionnement de l’impression flexographie , votre article est bien détaillé explique tous les composants et l’employabilité de cette impression graphique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *